Petites réflexions autour des cadeaux de Noël

Les fêtes de fin d’année sont synonymes de réjouissances, mais surtout de dépenses ! Chaque famille a un budget dédié à l’événement, mais bien souvent, lorsque l’on arrive pas à boucler ses fins de mois, les cadeaux de Noël ne sont plus une priorité… Il est alors temps de penser autrement à nos envies d’offrir.

Le bilan de nos cadeaux

D’après Alternatives Économiques, le budget moyen des français est de 378€, dont une majeure partie est consacrée aux cadeaux des enfants. Presque 400€… Pour ma part cela représente presque un mois de loyer !

Et d’ailleurs, ils partent où ces 400€ ? Une bonne partie va dans les poches des multinationales qui conçoivent la plupart des « bidules électroniques » et « machins en plastique » présents dans nos grandes surfaces. Et qui fabriquent ces bidules et ces machins ? Les asiatiques. Le made in China occupe une place de choix dans nos rayons, talonné de près par le made in Taïwan. Le salaire moyen en Chine est de 200€ et les conditions de travail ne sont pas les mêmes qu’en France : insalubrité de certains locaux, pas de respect des horaires, salariés maltraités… Et même travail des enfants ! Vous trouvez normal vous que les jouets des enfants occidentaux soient fabriqués par des enfants asiatiques ? Avantage incontestable : le prix des produits à l’achat.

Au delà du problème social que pose les cadeaux de Noël, on peut aussi s’interroger sur les questions environnementales et de santé. D’un pays à l’autre les normes de tolérance de la présence de produits chimiques peuvent grandement évoluer : teinture des tissus, peinture des plastiques, présence de métaux lourds… La liste est longue. Il suffit de regarder le journal télévisé pour voir régulièrement un reportage sur le travail des douaniers à l’approche des fêtes : produits non-conformes à la réglementation européenne, imitations… que des objets bon à jeter, augmentant encore la pollution, à cause de leur production inutile et de leur destruction.

Dépenser 400€ pour des produits si peu éthiques et possiblement dangereux pour votre santé (ou celle des générations à venir, qui vont devoir vivre sur une Terre bien abimée) est-il réellement nécessaire ?

PaquetsLes alternatives

On peut déjà apprendre à lire les étiquettes : éviter le made in China ne sera peut être pas possible à chaque fois, mais il existe des solutions. Il faut aussi savoir que certains produits fabriqués en Europe ne sont pas nécessairement meilleurs en terme d’éthique (pas de salaire minimum, travail au noir…). La réglementation est aussi assez floue puisqu’un produit peut, par exemple, porter la mention « Made in France » même si il n’a pas été fabriqué entièrement en France (coller une étiquette suffit !). On en a pourtant besoin du Made in France ! Les petits artisans mettent la clé sous la porte les uns après les autres, victime de la mondialisation et des prix tirés vers le bas (rapport à nos amis chinois…). Ils font pourtant un boulot admirable et sont capables de fournir des commandes sur mesure ! Le problème ? Le prix ne sont pas assez compétitif. Qui aujourd’hui est prêt à mettre 10€ dans un bol, lorsque Carrefour en propose à 1€ ? Bien peu de gens.

La 2ème solution est donc acheter moins pour acheter mieux. Et ce n’est pas si facile. Nous sommes dans une société de consommation, dans laquelle nous voulons toujours plus et mieux. On nous assomme avec des objectifs de croissance, qui pousse la consommation à l’excès pour faire grossir les chiffres. Il est aussi difficile d’expliquer à un enfant que ce n’est pas le Père Noël qui fabrique ses jouets (mais y croient-ils encore ?). Optez pour des achats raisonnés : ne lui offrez pas tout ce qu’il désire, seulement ce qu’il veut vraiment, et compléter par des cadeaux « maison » (je vous donne quelques idées en fin d’article). N’hésitez pas non plus à appeler les services clients des boutiques pour leur demander des précisions sur l’origine de leurs produits.

Dernière astuce : profitez des marchés de Noël pour faire vos achats et allez à la rencontre des producteurs de votre région. Vous dénicherez certainement des produits avec beaucoup de charme : jouets en bois, pains d’épices, nougats, chocolats, décorations, santons, confitures… Et interrogez-vous : vaut-il mieux offrir un énième livre que la personne n’aura pas le temps de lire ou une boîte d’excellents chocolats qui seront un bonheur éphémère mais bien réel ?

Gateau

Do it yourself !

La solution la plus économique reste de faire ses cadeaux soi-même. Vous ne créerez pas un présent avec une grande valeur marchande, mais un produit avec beaucoup de valeur affective, fait avec amour, presque sur-mesure.

Pour les gourmands : un gâteau en kit

Vous trouvez dans tous les supermarchés ce type de produit « prêt à cuire », à verser directement dans un moule ou pour lesquels vous n’avez plus qu’à ajouter du lait et des œufs avant de mettre le gâteau à cuire. Vous pouvez aussi faire ces kits vous-même, avec une jolie présentation.

Dans un bocal vide, propre et sec, versez dans l’ordre les ingrédients suivants, sans les mélanger :

200g de farine (blanche ou demi-complète)

1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude

150g de sucre de canne (pour la couleur !)

1 cuillère à café de cannelle (si vous l’aimez)

100g de pépites de chocolat

Prenez votre plus belle plume et du papier collant spécial étiquette et écrivez :

Préparation spéciale pour les gourmands. Pour en profiter, verser le contenu du bocal dans un saladier et rajouter 2 œufs, 10cl de lait et 10cl d’huile végétale. Bien mélanger et verser dans un moule à manqué. Mettre au four à 180° pendant 25min. Bon appétit !

Pour les petits curieux : un mini-potager

Afin que vos enfants comprennent que, non, les tomates ne poussent pas en barquette, faites leur découvrir les joies du jardinage !

Avoir un mini-potager est possible, même en ville, tout dépend des plantes que vous souhaitez accueillir chez vous. Si vous avez un jardin, vous pourrez par la suite mettre en terre courge et courgette. En appartement, privilégiez les plantes aromatiques. Si vous avez un balcon, vous pouvez opter pour des plants de tomates cerises.

Pour des kits de plantation maison, vous pouvez choisir entre construire une mini-jardinière ou simplement mettre des pots à disposition du futur jardinier.

La jardinière se fera à partir de palettes de récupération : une scie sauteuse, des vis et éventuellement de la peinture écologique pour la finition. En ce qui concerne les pots, vous en avez partout : pots de yaourt et fromage blanc, pots en terre cuite (à faire vous même si vous avez des notions de poterie !), à récupérer ou à acheter dans le commerce.

Prévoyez des sachets de terre pour remplir les pots (en sac plastique ou sachet congélation). Demandez autour de vous pour en trouver plutôt que de l’acheter. Quelques cailloux seront aussi utiles : leur rôle est de drainer le sol, de l’aérer, pour éviter que les racines des plantes ne pourrissent. Si le fond de votre pot est percé, les cailloux ne seront pas nécessaires. En ce qui concerne les graines : récupérez ! Lavez et faites sécher la pulpe de vos tomates pour en extraire les graines, épépinez les fraises, les pommes… Privilégiez les produits issus de l’agriculture biologique pour être certain que votre graine est fertile. Il existe des trocs de graines partout en France, n’hésitez pas à y faire un tour pour trouver LA variété de plante qui vous manquait.

Présentez votre kit dans une caisse en bois, accompagné pourquoi pas, de petits outils de jardin. Pour augmenter encore l’effet pédagogique, prévoyez des fiches éducatives présentant les graines fournies et l’entretien qu’il faut leur apporter.

Vous créez vos cadeaux vous-mêmes ? Faites nous partager votre expérience dans les commentaires !

PS : pour les petits chanceux qui habitent Lyon, l’association Les Amis de la Terre organise un atelier Cadeaux de Noël, pour apprendre à faire des cadeaux sans abimer la planète !

 

Copyright photo : http://www.photo-libre.fr