Tutoriel : des boules de Noël naturelles

Ces petites « boules » de Noël sont très simples à faire, et peut être en avez-vous déjà réalisé.

Mais leur simplicité ne leur enlève pas leur esthétisme ! Ces jolies décorations feront merveille dans tous les sapins 🙂

J’ai trouvé les « pommes de pin » (qui ne sont pas des pommes, et ne viennent même pas d’un pin : reprenons leur nom botanique et appelons ça des cônes) lors d’une promenade cet automne. Je voulais au départ faire une guirlande « pendante » à accrocher au bord d’une fenêtre, puis on m’a demandé de décorer le sapin.

Pour faire briller un peu l’ensemble, j’ai acheté de la ficelle argentée en magasin de loisirs créatifs. Du bolduc ou de jolis rubans feront aussi l’affaire !

Boule1

On prend son matériel, et c’est parti !

Coupez des bouts de ficelle de 30 cm de longueur au minimum. Plus ils seront long plus ils dépasseront de votre nœud : à vous de choisir suivant l’effet recherché !

Passez ensuite la ficelle autour de la base de votre cône. Attention à ne pas l’abîmer !

Environ 7 cm au dessus, faites un double nœud avec votre ficelle : il sera ainsi plus facile de réaliser un joli nœud papillon.

Boule2

Vous n’avez plus qu’à glisser la boucle autour d’une branche de votre sapin !

Boule3

Cette activité peut évidemment être réalisée avec des enfants.

Pour agrémenter vos cônes, il est tout à fait possible de les recouvrir de peinture, ou simplement de peindre les écailles avec un vernis (pour les ongles !) pailleté.

Et voilà ! Vous avez de quoi orner votre sapin de Noël ! 🙂

Tutoriel : faire ses godets à semis (2/2)

Après avoir fabriqué de splendides godets à semis en rouleaux cartonnés, découvrez aujourd’hui comment en réaliser avec des feuilles de papier journal !

A savoir : 

Ces godets peuvent être directement mis en terre, où ils se désagrégeront. Aussi veillez à utiliser des papiers ne contenant pas de métaux lourds. Le papier d’emballage que j’ai utilisé convient parfaitement, et les feuilles de journaux imprimées en noir et blanc aussi car les encres utilisées sont d’origine végétale. Concernant les encres de couleurs, dans le doute, mieux vaut les éviter, car certaines sont encore à base de produits minéraux et/ou chimiques.

Afin que vos godets soient un peu résistants vous pouvez utilisez deux feuilles de papier superposées.

Papier1

Etape 1 : plier la feuille

Prenez une feuille d’une bonne largeur et pliez la en deux dans la hauteur.

Papier2

Etape 2 : on roule !

Posez un bocal ouvert sur votre feuille en veillant à ce que l’ouverture soit sur la feuille, à peu près aux 3/4. C’est à ce moment là que vous choisissez la taille de votre godet : plus votre bocal recouvre la feuille, plus votre godet sera haut.

Papier3

Astuces :

Veillez à laisser une partie de la feuille non recouverte car c’est grâce à cela que vous ferez la base de votre godet. De plus, si votre bocal est large il vous faudra prévoir une feuille plus grande. Dernière chose : mettez le pli de votre feuille du côté opposé à l’ouverture du bocal, cela assurera une plus grande rigidité à votre godet.

Ensuite, enroulez votre feuille autour de votre bocal, sans trop serrer (on doit pouvoir la faire glisser autour).

Papier4

Etape 3 : le pliage

Attrapez votre bocal en maintenant la feuille dessus, sans la laisser glisser, et repliez les bords à l’intérieur du bocal (c’est pour cela qu’il est ouvert !).

Papier5

En plus, pas besoin de faire un joli pliage 😉

Papier6

 

Etape 4 : faire le fond

Sortez délicatement votre bocal du godet.

Papier7

Retournez votre godet de façon à ce que la partie pliée se trouve en bas.

Papier8

Posez la partie pleine de votre bocal dans le godet.

Papier10

Et appuyez délicatement.

Papier11

Cette opération a pour but d’aplanir le fond de votre godet afin qu’il soit « hermétique » (c’est du papier, n’attendez pas un miracle non plus 😉 ) et tienne tout seul.

Papier12

Et voilà le résultat !

Papier13

Tutoriel : faire ses godets à semis (1/2)

Souvent lorsque l’on a un potager, on ne plante pas ses légumes directement en terre. Du moins pas tous.

Certains, comme les tomates ou le basilic, ont besoin d’être « couvé » à l’abri quelques semaines avant de rejoindre le grand air. Pour cela, les jardiniers que nous sommes avons recours à des godets à semis. Ces petits pots sont souvent en plastique, parfois en tourbe, et généralement achetés en jardinerie.

Si vous êtes un récupérateur aguerris, vous utilisez peut être des pots de yaourt rincés et au fond percé pour ne pas avoir à acheter des godets dans le commerce.

Aujourd’hui je vous montre une astuce pour faire vous même des godets à semis à partir de rouleaux de papier toilette ou de papier ménage.

Carton1

Etape 1 : faire des entailles

Prenez vos ciseaux et faites 4 entailles en croix d’1,5 à 2 cm dans votre rouleau.

Carton2

Etape 2 : marquer les plis

Avec vos petits doigts délicats, pliez chaque volet vers l’intérieur du tube de façon à marquer le pli sur le carton.

Carton3

Etape 3 : le pliage

C’est la partie délicate 😉

Vous devez replier chaque volet vers l’intérieur, comme précédemment, mais en veillant à ce que chaque volet soit recouvert par un autre volet d’un côté et en recouvre un de l’autre, comme lorsque l’on ferme un carton de déménagement.

Carton4

Ce qui nous donne ceci de l’extérieur :

Carton5

 

Et cela, de l’intérieur :

Carton7

Et si on retourne notre godet, tadaaaaaam !

Carton6

 

Vous pouvez appuyer légèrement afin d’aplatir le fond pour que votre godet tienne tout seul.

Etape 4 : étiqueter

Cette étape est facultative, mais elle vous permettra de repérer quelle plante pousse à quel endroit lorsqu’elles sont à l’état de bébé 😉

Carton8

 

Les godets à semis en carton doivent vous permettre de planter votre jeune pousse directement en terre le moment venu, l’humidité aidant le carton à se désagréger. Fini la corvée de rempotage !

Et si vous n’avez pas de rouleaux cartonnés, vous pouvez aussi réaliser des godets en papier.

Tutoriel : faire ses graines de tomate

Aujourd’hui je vous propose un petit tutoriel pour préparer la saison prochaine : faire soi-même ses graines de tomate !

Très facile à suivre, ce mode d’emploi vous permet d’avoir des graines à planter sans avoir besoin d’en acheter. Economies garanties !

Munissez vous de tomates bio, et c’est parti !

Tomate

ETAPE 1 : Réunir le matériel

Pour réaliser ce tutoriel vous aurez besoin d’une tomate issue de l’agriculture biologique (les graines des tomates dites « conventionnelles » sont stériles, et ne pourront par conséquent pas être replantées), d’une assiette, d’une passoire à mailles fines, d’un couteau et d’une cuillère à café.

Tomate1

ETAPE 2 : Couper la tomate

Attention aux doigts 😉

Tomate2

ETAPE 3 : Prélever les graines

A l’aide de votre cuillère prélevez la chaire contenant les graines de la tomate et déposez la dans votre passoire.

Rincez ensuite délicatement la chaire de la tomate en la passant sous un jet d’eau fin. Le but est de détacher les graines les unes des autres.

Tomate3

 

ETAPE 4 : Le séchage

Une fois les graines rincées et détachées, mettez les à sécher entre deux feuilles de papier absorbant.

Stockez ensuite les feuilles à température ambiante, dans un endroit sec et aéré.

Tomate6

Par la suite vous pourrez faire vos semis en découpant les feuilles et en les mettant en terre directement. Le papier se désagrégera de lui-même avec l’humidité.

 

Et voilà ! Vous n’avez plus qu’à profiter des dernières tomates de l’été pour faire vos provisions 😉